Par Carl

27/04/2020

Covid et positive attitude

Voici un peu plus de 5 semaines, le gouvernement belge, ainsi que de nombreuses autres nations, ont décidé d’imposer un confinement strict afin de lutter contre la pandémie causée par le CoViD-19 ou Coronavirus.  Du jour au lendemain, c’est toute la société qui a dû apprendre à vivre différemment, à s’adapter à être privée d’une liberté qui lui semblait naturelle, acquise.  Ce confinement a de nombreuses conséquences sur notre vie quotidienne, des conséquences profondes qui nous affectent tant sur le plan économique que sur le plan psychologique.

More...

Je (Carl) me suis associé à Fabrice Yde qui pratique le coaching et l’équicoaching pour écrire cet article.  Nous aimerions à travers cet article aborder ce second aspect.  Nous savons tous aujourd’hui que la période de confinement risque de se prolonger, voire de se répéter à travers une série de confinements-déconfinements jusqu’à obtenir l’immunité collective.  C’est en tous cas une des options stratégiques émises par l’OMS.  Cela signifie de nombreuses semaines de promiscuité avec ses proches, de télétravail ou de prestation de ses activités avec la peur au ventre.

Les media l’ont déjà relayé : près d’un belge sur deux se dit « victime psychologique » du confinement.  Une fois ce constat fait et cette réalité acceptée, quels sont les moyens qui sont à notre disposition pour mieux vivre le confinement, pour développer une « positive attitude » ?


Comment utiliser son temps efficacement et rythmer ses journées ?

Rester chez soi des heures durant en n’ayant la possibilité de sortir que pour des promenades de durée limitée, seul ou en famille, voilà le lot de beaucoup d’entre nous.

Jusqu’ici, notre vie était rythmée par un ensemble d’obligations répétées jour après jour : se lever, prendre sa douche, déjeuner (pour certains), conduire les enfants à l’école, aller au boulot, récupérer les enfants, aller faire les courses, conduire les enfants à leurs activités, préparer le repas, donner le bain aux enfants, leur lire une histoire, s’endormir devant une série télé, puis se traîner vers son lit jusqu’au lendemain, répéter la routine du lundi au vendredi, puis enfin souffler un peu le week-end.

Ça vous parle ? Nous aussi.  Et puis là, soudain : rien… ou presque. Les enfants ? Plus besoin de les conduire à l’école. Le boulot ? Télétravail ou chômage économique pour certains.  Les amis ? Plus le droit d’aller prendre un verre avec eux. La famille ? Plus le droit de les voir.

Bref, tous ceux qui se plaignaient de ne jamais avoir de temps pour eux ont été exaucés : vous disposez désormais d’une réserve de secondes, minutes et heures dont vous ne savez que faire. Et cela fait peur.  C’est un peu ce que ressent un prisonnier à la sortie d’une cellule, un immigré délivré de son pays qui découvre la liberté, un animal sauvage que l’on relâche après un séjour dans un jardin zoologique : « et qu’est-ce que je fais maintenant » ?

La liberté peut être une arme à double tranchant : sans des jalons bien déterminés, l’abus de cette liberté peut conduire à nuire à celle d’autrui. Voilà pourquoi dans nos sociétés, notre vie évolue autour de plusieurs codes, qu’ils soient civils, économiques ou sociaux.

Donc, la première étape pour jouir de tout ce temps dont vous disposez, c’est de définir des jalons.  Cette période de confinement n’est pas une période de vacances, c’est une période dédiée au vivre autrement.  Vous allez donc immédiatement remettre votre réveil et le programmer pour sonner à 8h au plus tard.  Et pas question de rester planté devant la télé à binge-watcher l’intégrale de Friends que vous aviez loupé à l’époque : fixez-vous une heure régulière à laquelle vous irez vous coucher.

Après avoir profité de quelques journées de grasses matinées pour récupérer de la fatigue accumulée, pourquoi ne pas mettre l’alarme de votre réveil sur 6h du mat’.  N’est-il pas agréable de profiter de journées bien remplies ?  Vous lever tôt vous donnera l’occasion de réaliser toutes les choses qui vous font envie ou qui vous permettent de respecter les échéances fixées.  Bien entendu, il est nécessaire de bien respecter votre besoin en sommeil, quand c’est possible.  Certaines personnes ont besoin de 7 à 8 heures de sommeil. D’autres se contentent de 5 à 6 heures. La qualité de sommeil est plus importante que la quantité de sommeil.  Commencez par éviter les écrans au moins une heure avant de vous coucher et fixez-vous une heure de coucher qui vous respecte.

Première recommandation : remettre l’alarme du réveil et se coucher à heures fixes


Comment développer des routines utiles ?

Ah, la routine.  Le fameux métro-boulot-dodo vous a empoisonné l’existence jusqu’ici ?  Sachez qu’il a du bon.  L’Homme, dans son fonctionnement naturel, à besoin de respecter certains rythmes, certaines routines.  Dans le paragraphe précédent, j’ai évoqué les rythmes de réveil et de sommeil, ce que l’on appelle notamment le rythme circadien.  De nombreux autres mécanismes biologiques, physiologiques et comportementaux sont conditionnés par cette « horloge biologique », comme vous pouvez le découvrir dans cet article. On peut citer notamment la circulation sanguine, la production hormonale, le niveau de cortisol.  En d’autres mots, respecter un rythme est bon pour votre organisme.

Quelles sont donc les routines qui vont être utiles à vous permettre de mieux vivre ce confinement ? Mens sana in corpore sano.  Quoi de mieux que de commencer votre journée par remettre votre corps en mouvement.  Les plus sportifs d’entre nous en profiteront pour courir quelques kilomètres dès le réveil. D’autres pratiqueront quelques exercices de musculation ou de yoga.  Mais ce qui vous permettra de vous sentir mieux psychologiquement dès le réveil, c’est cette mise en mouvement qui déclenchera au niveau de votre corps la production d’hormones telles l’endorphine, la dopamine, la noradrénaline, vous chargeant d’énergie et de motivation pour la journée à venir.  Et si vous n’avez jamais couru, voici l’occasion d’essayer. Il existe une pléthore de méthodes qui vous aideront à développer votre condition physique sans vous faire souffrir plus que de raison.

Ensuite, planifiez des repas à heures fixes.  Au minimum 3 par jour : petit déjeuner, dîner, souper.  S’il vous arrive d’avoir une fringale à l’un ou l’autre moment de la journée, privilégiez un fruit ou un yaourt.  Une autre activité propice à développer un équilibre psychologique positif est la méditation.  Que vous preniez 5, 10 ou 30min pour la réaliser, accordez-vous du temps pour vous, de manière isolée, en expliquant à vos proches que vous avez besoin de ce moment pour vous.

Pour celles et ceux qui trouvent que la méditation est un processus trop long et fastidieux, voici un exercice d’auto-hypnose qui en quelques minutes, voire secondes, va rapidement vous apporter les mêmes bienfaits qu’une demi-heure de méditation.  Les principes sont les mêmes.  Le chemin est différent.


Exercice : passer en vision périphérique

Nous possédons 2 types de vision : la vision fovéale et la vision périphérique.  La vision fovéale est reliée à votre système nerveux sympathique, responsable de l’attention, de la concentration et du maintien de votre organisme en mouvement.  Il le prépare à l’action.  La vision périphérique est reliée à votre système nerveux parasympathique, responsable de la détente, du ralentissement des fonctions de l’organisme et de la digestion.  Passer en vision périphérique permet entre autre de quitter les états d’angoisse.  Pratiquée quotidiennement, la vision périphérique vous permet de vivre autrement, de manière plus détendue.  Pour passer en vision périphérique, il suffit de fixer un point devant vous et de « relaxer » votre regard afin de repérer tout ce qui existe autour de vous, à 360°.  Lorsque vous passez en vision périphérique, votre vue devient plus floue, mais vous êtes plus réactif au moindre changement dans votre environnement.  Si vous avez des difficultés à passer en vision périphérique, voici comment y arriver facilement.

  • Allongez les bras devant vous et commencer à bouger vos doigts
  • Tout en maintenant le regard fixe sur un point devant vous, écartez progressivement vos bras en continuant à bouger vos doigts et tout en fixant se point devant vous, portez votre attention sur vos doigts qui bougent à gauche et à droite.
  • Maintenez cette fixation du regard ET l’attention que vous portez sur vos doigts jusqu’à ce que vos bras soient complètement écartés, tout en détendant votre regard.
  • Etendez votre vision gauche-droite avec haut-bas comme si vous pouviez voir une grande sphère autour de vous.
  • Bravo, vous êtes en vision périphérique. Comment vous sentez-vous ?
 Vous remarquerez que dès que vous êtes en vision périphérique, vous allez vous sentir extrêmement serein, déconnecté, comme lorsque vous méditez.  Profitez-en pour respirer lentement, relâcher la mâchoire et vous envoyer des messages positifs.  Lorsque vous êtes en vision périphérique, vous êtes dans une légère transe hypnotique qui donne accès directement à votre subconscient.  Profitez-en et répétez lentement un mantra du type  « Je me sens toujours détendu, et mieux encore ».


Deuxième recommandation : lever, coucher, exercice, repas, méditation ou vision périphérique : voilà déjà plusieurs activités qui vont vous aider à mettre une routine en place. Votre esprit en a besoin.


Comment développer l’auto-discipline pour rester efficace en télétravail ?

Vous avez peut-être tendance à considérer le télétravail comme l’occasion de faire ce que vous voulez, quand vous voulez.  En tout cas, j’étais (Fabrice) comme cela au début.  Je me suis rapidement rendu compte que je risquais de me laisser « avaler tout cru » par la procrastination si je ne mettais pas en place une certaine rigueur.  Désormais, j’utilise une « to-do list » avec les activités que je souhaite réaliser.  Je les divise en plusieurs catégories.  J’ai constaté que j’avais du mal à anticiper ce que j’allais faire au-delà de 3-4 jours.  J’ai donc une liste des tâches que je souhaite réaliser, une sorte de grand fourre-tout où je note ce qui me vient à l’esprit.  Ensuite, en fonction des urgences et de l’importance des tâches, je définis ce que je dois faire aujourd’hui, demain et après-demain.  Pour le reste, j’ai deux catégories : ce que je dois faire absolument cette semaine et ce que je dois absolument planifier à moyen terme. Tous les matins, après le déjeuner, je m’installe à mon bureau et je parcours la liste mise à jour la veille au soir.  Comme tout le monde, je peux parfois être appelé à réaliser d’autres tâches que celles que j’avais prévues. Il peut y avoir une urgence ou une réunion virtuelle qui s’interpose dans mon planning. Dans ce cas, je m’engage à réaliser au minimum 2 tâches parmi toutes celles que j’avais listées pour la journée (et pour autant que parmi les autres, diminuer, je prends un peu de temps pour me remercier, me gratifier de les avoir accomplies : célébrer ces petites victoires est crucial pour l’équilibre psychologique.

Si vous en avez la possibilité, pensez à vous installer dans une autre pièce que vos pièces de vie pour le télétravail.  Sinon, essayez au moins de réserver un coin dans votre pièce de vie que vous n’utiliserez que pour cette fonction.  Vous créerez ainsi un ancrage spatial qui conditionnera rapidement chez vous un état propice au travail. Cet ancrage spatial pré-activera en effet des chemins neurologiques spécifiques à votre fonctionnement lorsque vous travaillez.

Troisième recommandation : séparez votre espace de travail de votre espace de vie et organisez votre temps avec une « to-do » liste.


Comment développer un état d’esprit propice à se sentir bien durant toute la période de confinement ?

Vous l’avez compris, utiliser son temps efficacement, rythmer ses journées de manière régulière, établir une routine de travail et s’y tenir sont autant d’attitudes qui vous permettront de mieux vivre le confinement et de garder la « positive attitude ».  Quels sont les autres moyens de conserver un état d’esprit propice à se sentir bien pendant toute la période de confinement ? Privilégier des périodes où l’on favorise le « vivre ensemble » est également essentiel. Passer du temps avec vos êtres chers pour des activités comme la promenade, les jeux de société, la musique, le bricolage, le jardinage, etc.  Autant d’idées qui vous permettront de renforcer les liens qui vous unissent.

Mais surtout, faites preuve d’indulgence. Avec vous-même et avec les autres. Personne n’a demandé à être dans cette situation, d’être privé de sa liberté.  Chacun d’entre nous a dû s’adapter et en matière d’adaptation et de flexibilité, nous sommes tous différents.  Faites preuve de patience, d’empathie et de compassion et vous aurez réuni tous les ingrédients nécessaires à aborder ce confinement de manière positive, quelle que soit sa durée. 

Enfin, il est bon de rappeler que chacun de nous fait l’expérience de la vie, d’une même situation, différemment.  A contexte égal, nous percevons la réalité différemment.  Comment percevez-vous cette situation de confinement ?  Que pouvez-vous faire pour améliorer cette situation, votre réalité ?  Vous avez la responsabilité totale de vos pensées, émotions et actions.  Le vieil adage « ce n’est pas les conditions de vie qui déterminent la qualité de votre vie, mais la signification que vous donnez à ces conditions.

Exercice : la Liste "Positive Attitude"

  • Prenez une feuille de papier et divisez-la en 2 colonnes.
  • Dans la première colonne, écrivez toutes les choses positives que le confinement vous apporte.
  • Pour chaque chose évoquée, posez-vous la question suivante : « Comment en profiter d’avantage ? »
  • Fermez les yeux et vivez ou revivez vos expériences positives comme si vous y étiez.  Votre cerveau ne fait pas la différence entre une expérience réellement vécue et une expérience imaginée. Plus vous vivez des expériences positives, plus vous aurez tendance à vous diriger vers des expériences positives et vous sentir bien.
  • Dans la deuxième colonne, écrivez toutes les choses négatives que le confinement vous apporte.
  • Pour chaque chose évoquée, posez-vous la question suivante : « Comment rendre ceci plus positif ? »
  • Passez à l’action pour transformer le négatif en positif dès que vous pouvez le faire.  Si certaines choses vous semblent impossible à changer, lâchez-prise !  Acceptez et passez à autre chose.
  • Evitez de vous renfermer dans ce qui ne fonctionne pas.  Ces choses font partie de votre vie, mais elles occultent trop souvent ce qui fonctionne bien.  Focalisez-vous davantage sur ce que vous pouvez améliorer et passez à l’action.

Partagez vos expériences de confinement et comment vous avez amélioré votre situation autour de vous et pourquoi pas, ci-dessous.

Bien entendu, restez prudent.e.s et prenez soin de vous.

Cet article a été co-écrit par :


Auteur : Fabrice Yde
Fondateur de Equi-Terra
Coach Professionnel - Equicoach

https://equi-terra.be/

Voici quelques années j’ai fait un rêve. Le rêve de contribuer à rendre notre société meilleure. Le rêve de léguer à nos enfants une société plus respectueuse de l’autre, de notre environnement et des ressources qui sont à notre disposition. Ce rêve, j’ai décidé de lui donner vie en mettant mes compétences au service de ceux et celles qui, comme vous, veulent devenir meilleurs dans leur vie privée ou leur vie professionnelle. J’ai déniché pour vous une méthode d’une efficacité redoutable. Elle allie des principes de coaching classique au monde du cheval. Lui seul a le don de nous toucher au plus profond de notre humanité. La relation au cheval vous donnera accès à des ressources dont vous ne soupçonniez même pas l’existence. Je mets donc aujourd’hui mes talents d’équicoach à votre service. Que vous soyez animé par un objectif personnel, professionnel, pour vous ou votre organisation, j’ai une solution qui vous amènera à dépasser votre stade actuel et à devenir la meilleure version de vous-même.

Fabrice Yde


Auteur : Carl Dufour
Fondateur de Systemic Minds
Coach Professionnel et Hypnologue

Mon ambition est de vous aider à atteindre une vie plus équilibrée et plus performante à tous niveaux : personnel, relationnel et professionnel. Mes clients ont pu transformer totalement ou partiellement leur vie et/ou leur entreprise. Certifié Coach Professionnel, ma méthode est holistique et systémique. Je suis formé à la PNL humaniste d'Alain Losier et Marie-Luce Dossche, à la HPNL de John Overdurf, au coaching d'intervention stratégique d'Anthony Robbins et Cloe Madanes, à l'hypnose classique et Ericksonienne, ainsi qu'à l'école d'hypnose d'Igor Ledochowsky, à l'analyse transactionnelle, à l'approche systémique, au neurosciences et au marketing stratégique, je possède une expérience de plus de 20 ans d'expérience dans le conseil, la formation et le coaching.

Carl Dufour

Que pensez-vous de l'article ?

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Quizz - Evaluez Votre Vie

Et recevez l'Ebook:  Améliorez-Vous pour Tout Réussir dans Votre Vie!

>